Comment développer la fluidité en lecture de façon ludique?

Par Marie-Pier Savard

La fluidité en lecture, le débit de lecture, la vitesse de lecture… Plusieurs expressions pour discuter du même concept essentiel à la compréhension de lecture.

 

Qu’est-ce que la fluidité en lecture?

La fluidité en lecture est la capacité de l’enfant à lire un texte avec rapidité, exactitude et expression.  En d’autres mots, le lecteur doit être capable de lire un texte adapté à son niveau de lecture en respectant la ponctuation, en mettant l’expression nécessaire au bon endroit, en évitant de faire plusieurs erreurs de lecture, et tout cela, avec une bonne vitesse.  Bien entendu, la vitesse attendue diffère d’un niveau scolaire à un autre.

 

Pourquoi la fluidité est-elle importante à développer?

Un lecteur qui lit mot à mot dépense une très grande énergie cognitive à identifier les sons, les syllabes et, enfin, les mots.  Cela laisse très peu d’énergie pour comprendre ce qu’il est en train de lire.  Voyons notre énergie cognitive comme une pile. L’énergie est donc limitée, si nous utilisons une grande partie de notre énergie pour identifier les mots, il n’en reste pas énormément pour comprendre.  Le but de la lecture en avançant dans le curriculum scolaire est de comprendre ce qu’on lit pour en venir à utiliser la lecture pour apprendre à l’école secondaire.

Comment pouvons-nous travailler la fluidité à la maison?

Premièrement, peu importe les exercices de fluidité que nous faisons, le tout doit se faire dans le plaisir. Ces activités doivent se faire à l’aide de courts textes.

  • La lecture répétée : Cette activité est simple. Il s’agit de lire à voix haute et à plusieurs reprises le même extrait de texte. Cela doit être encadré par un adulte pour s’assurer que la ponctuation soit respectée et que le lecteur identifie les erreurs commises lors de la lecture pour les corriger à la lecture suivante.  Pour rendre le tout amusant, il est possible de chronométrer les lectures et d’essayer de battre le temps de lecture de fois en fois.

 

  • La lecture « perroquet »: Il s’agit de faire la lecture à deux entre un lecteur débutant et un lecteur expert.  Le lecteur expert lit une première fois le texte ou la page d’un livre en modélisant une bonne vitesse de lecture et une bonne intonation.  Le lecteur débutant lit ensuite le même passage en essayant d’imiter le lecteur expert. Par la suite, il est préférable de faire une rétroaction à l’enfant concernant sa lecture.

  • Le théâtre de lecture : Cet exercice peut s’élaborer lorsque le texte ou le livre comporte des dialogues. À ce moment, les différents lecteurs peuvent se choisir des personnages et incarner ces derniers dans la lecture. Cela demande plusieurs lectures de préparation pour être capable de lire les différentes paroles avec intonation, expression, exactitude et vitesse. Le but n’est pas non plus d’apprendre par cœur le texte, mais bien de le lire avec fluidité.

 

Bref, la lecture s’apprend par la lecture! Nous ne répèterons jamais assez que de lire avec son enfant même avant qu’il apprenne à lire est important pour son développement cognitif!

Bonne lecture!

 

Sources :

Bessette L., Dubé F. et Ouellet C. (2019), Programme d’activités pédagogiques pour développer la fluidité et la compréhension en lecture de la 2e à la 4e année du primaire, En ligne, http://www.adel.uqam.ca/sites/default/files/fluidit%C3%A9%20et%20compr%C3%A9hension_2019.pdf

à propos