Astuces simples pour travailler le concept du nombre au 1er cycle

Par Marie-Élaine Patenaude

Lorsqu’on pense à l’habileté de compter, on associe souvent ce concept au fait de savoir réciter la suite des nombres en ordre chronologique. Toutefois, plusieurs enfants sont en mesure de compter jusqu’à 100, mais sont incapables de nommer spontanément le nombre qui vient juste après 19 ou juste avant 31. En bas âge, il est fréquent que la suite numérique soit vue comme « un seul bloc » et que l’enfant ne soit pas en mesure de manipuler mentalement cette série ou de se « promener » dans sa suite sans partir du début. Ces habiletés peuvent se travailler dans la vie de tous les jours et aideront votre enfant à développer une meilleure compréhension de notre système numérique.

Comment pratiquer la suite numérique à l’oral ?

  • Se pratiquer à compter à partir de…

Lorsque l’enfant commence à être exposé à de plus grands nombres, il peut devenir fastidieux de toujours devoir commencer au début de la suite numérique. Le simple fait de commencer à compter à partir de 24 ou 39 est un bon exercice mental pour nos jeunes. Cela les amène à visualiser la suite et sera fort utile pour le calcul mental, la comparaison de nombres et plusieurs autres activités mathématiques.

  • Compter à rebours

Ne vous limitez pas au décompte classique de 10 à 0 ou de 3 secondes. Amenez votre enfant à effectuer des comptes à rebours à partir de grands nombres afin de s’assurer qu’il maitrise la suite dans tous les sens. Cette habileté lui sera fort utile dans les situations de soustractions ou pour trouver le prédécesseur d’un nombre. Vous pouvez même ajouter un nombre auquel il doit s’arrêter pour un petit défi supplémentaire (ex. :Nous commençons notre décompte à 35 et nous partons à courir lorsqu’on arrive à 19).

  • Compter par bond

Cette habileté demande une encore plus grande maitrise du système numérique, mais peut-être un défi intéressant à pratiquer avec vos jeunes lorsqu’ils commencent à avoir une bonne maitrise des nombres. Commencez par des bonds de 2, 5 et 10. Un support visuel peut être nécessaire pour bien comprendre le principe.

 

Afin de favoriser un apprentissage durable, il est indiqué de pratiquer ces éléments régulièrement pour de courtes périodes. La répétition et l’exploration sont des éléments clés. L’enfant en apprentissage fait des erreurs ou des liens maladroits : c’est à force de manipuler le concept que celui-ci se consolidera dans son esprit. N’hésitez pas à rendre ce type d’activité amusante et sans pression. Voici quelques idées de contexte quotidien :

  • S’amuser à compter à partir d’un certain nombre durant le trajet de l’école à la maison et vérifier si l’on arrive toujours au même nombre d’un jour à l’autre. Vous pourriez même inscrire les nombres obtenus chaque jour sur un tableau et les comparer à la fin de la semaine.
  • Faire un décompte en se lançant un ballon gonflé. Le temps de suspension du ballon laissera seulement quelques secondes à l’enfant pour réfléchir au prédécesseur, ce qui l’amènera à augmenter sa rapidité de réponse et éventuellement automatiser la suite à l’envers.
  • Jouer au jeu serpents et échelles en commençant par la fin de la planche de jeu. Encourager l’enfant à nommer les nombres indiqués sur les cases alors qu’il déplace son pion afin de pratiquer la suite à l’envers.
  • Demander à votre enfant de trouver le plus rapidement possible un numéro de page dans un grand livre d’histoire. S’il a le réflexe de toujours commencer sa recherche au début de l’ouvrage, suggérez-lui de l’ouvrir à une page au hasard et ensuite questionnez-le afin de savoir si le nombre cherché est plus loin dans le livre ou moins loin. Cela l’amènera à utiliser sa suite numérique de manière concrète et le familiarisera avec les concepts de plus/moins, et avant/après.

 

Pour les plus vieux : On oublie souvent de revenir à la base des concepts avec nos grands. Si votre enfant a de la difficulté avec les nombres dans les milliers, n’hésitez pas à le questionner à l’oral pour voir s’il maitrise la valeur de position des grands nombres. Sait-il quel nombre vient juste après 999 ou 2099? Peut-il compter par bond de 10 à partir de 10 000 ? Le même type d’activité suggéré plus haut pourrait s’adapter aisément pour nos élèves du 2e ou 3e cycle.

 

Les compétences en mathématiques de votre enfant vous inquiètent-elles?

L’orthopédagogue peut évaluer les difficultés de votre enfant et intervenir de façon plus spécifique afin de l’aider à surmonter ses défis. N’hésitez pas à nous contacter en cliquant ici pour avoir l’avis d’une orthopédagogue de notre équipe.

Souvent, un petit coup de pouce suffit!

 

 

 

 

 

 

 

à propos